Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans le sud Gironde (et  au Nord des Landes) où j'ai passé une partie de mon enfance, on trouve dans les villages des lieux d'échange et de rencontre, des "Cercles". Une particularité de ce territoire isolé et plutôt pauvre (la principale activité est la culture des pins.) On trouve sur un site dédié aux cercles de Gascogne l'article d'un universitaire sur ces établissements créés au XIXème siècle.

Cerclevintage

J'ai été frappé par le récit de l'origine de ces établissements : 

Leur création remonte à 1830, souvent à l’initiative de notables (propriétaires, professions libérales, négociants). Ils sont rejoints par les commerçants et artisans vers les années 1860. Leurs appellations reflètent certaines philosophies sociales ou politiques, ils se nomment « de l’Union, Républicain, des Démocrates, des Citoyens, Ouvrier, des Travailleurs, de la Concorde de la Paix, de la Fraternité, de l’Avenir », (...). La loi de 1901 sur le mouvement associatif officialise leurs statuts dont le but affiché est de resserrer les liens de fraternité qui unissent leurs membres, et de leur offrir des services économiques, par coopération. 

La description du rôle de ces espaces montre la ressemblance avec celui que la communauté du numérique souhaite donner aux lieux de partage, de coworking...les cantines, les ruches ou bien encore le NODE de Bordeaux qui ouvre la semaine prochaine. Une fois plus, nous n'inventons rien, nos anciens avaient déjà ressenti le même besoin de partager, de s'entraider, de coopérer. Nous adaptons simplement l'outil à l'époque.

Ainsi, dans les cercles républicains de Gascogne, le tonneau de vin était l'élément indispensable, dans nos cercles 2.0, c'est le wifi.

Tag(s) : #Uncategorized