Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cela fait donc 14 ans, en ce mois de mars 2013 que j'ai créé mon entreprise.

J'ai connu la bulle de l'an 2000 comme entrepreneur du Net, son explosion, la crise de 2001 puis de 2008, et encore aujourd'hui. L'autre jour, je me faisais cette réflexion, depuis que j'ai eu 6 ans...en 1973, j'ai toujours connu la crise. Je crois que ma génération a développé une compétence particulière, celle de savoir se maintenir, survivre en temps de crise. Nous sommes les champions du monde de cette situation. A la différence de ceux qui ont connu les "jours heureux" de la croissance (la génération d'avant), nous ne nous apitoyons pas sur notre sort puisque nous n'avons pas connu grand chose de mieux.

Génération crise

En revanche, j'ai un peu l'impression que nous avons aussi développé une sorte de "langueur monotone" qui ne nous pousse pas naturellement vers l'hyper développement. La croissance est atone depuis toujours...comme nos activités. Nous vivons avec un coussin de sécurité structurel en France : un secteur public qui finance, soutien, achète. Et donc les pertes de vitesse du secteur privé ou de la consommation sont amorties par la commande publique. C'est pour ça que la crise du moment a touché moins fortement notre pays que nos voisins du sud. Tant mieux ? Pas certain.

En ce moment, nos élus (à moins d'un an d'une échéance électorale) sont au taquet pour "organiser" la réussite des entreprises. Et dans la pure tradition du patronat français "assisté", les patrons se précipitent pour répondre à toutes les sollicitations, visites, etc. On va vous proposer ici une conférence pour présenter votre "boîte", là un voyage au Canada ou en Chine...sans aucune évaluation après : qui a ramené un contrat d'un de ses voyages de prospection ?

L'état stratège de l'économie, c'était avant. Peut-on me citer une innovation qui a moins de 30 ans ? Ariane, le TGV, le minitel ? Même le Rafale commence à être vieux.

J'ai mis 14 ans pour me désintoxiquer et penser que le salut et le développement de mon entreprise passeront par une réflexion stratégique menée en interne, qu'il faut aller chercher de l'argent privé et délaisser les marchés publics. Rapidement se projeter à l'international en pensant global mais sans passer par des voyages institutionnels.

Et puis...nous sommes la génération "crise" mais uniquement dans les pays développés. Il y a un monde en croissance. Ailleurs. Allons le chercher.