Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En 1973, on me l'a répété à l'école, c'était le premier choc pétrolier. J'avais 6 ans. Et on peut estimer que depuis...c'est la crise. Donc depuis que j'ai 6 ans, je vis en période de crise. C'est pour ça, je crois, que par rapport à la génération précédente, née en 1945, je ne suis pas perturbé par les annonces successives de crises. Je n'ai pas connu d'années de croissance...donc comme toute ma génération, celle d'après 1968, la norme...C'est la crise.

Source : http://covisup2000.tumblr.com/En 1981, j'ai quinze ans, et j'ai ma première émission de radio. Une émission de musique classique (ah bon, tu joues du violon m'avait dit le propriétaire de l'émetteur de radio "Aline", tu t'y connais en classique donc...). François Mitterrand Président rend les radios libres...Il prend une décision qui change ma vie. C'est ma Loi Taubira à moi :)

En 1986, j'étais en âge de voter. C'est la génération de la bande "à Léo". Des ministres quadragénaires qui font des footings et sont libéraux, certains font du violoncelle (Michel Noir si tu m'entends). Ils ont tous disparu de la scène politique, certains ont été mis en examen, d'autres condamnés. Tiens, tiens...

En 1993, je travaille dans une entreprise de presse (RMC) dont les actionnaires sont deux Etats : la France et la Principauté de Monaco. Mon patron de l'époque Jean-Noël Tassez ("Bordeaux, c'est une ville magnifique pour terminer une carrière" m'avait-il dit) avait nommé deux patrons de la rédaction : un chiraquien, l'autre balladurien. Prudent. En 1998, un nouveau plan social, visiblement, la gestion politique de cette entreprise n'avait pas fait de miracles.

En 1999, je crée ma boîte parce que je vois déferler l'Internet et que je me dis que ce sera mon nouveau far west (après celui des radios libres en 1981)

Dans quelques jours, j'aurai 46 ans. Si la science le veut bien, que le crabe ne passe pas par moi, je suis à peu près au milieu de ma vie. Cela fait 13 ans que nous sommes dans le nouveau millénaire. Quand j'étais au lycée, en cours d'économie on me parlait de l'an 2000 comme d'une rupture, d'une étape. D'un truc lointain. On n'aurait plus de pétrole. On vivrait autrement.

Et pourtant, je vois ces hommes et ces femmes politiques, ces décideurs en général, qui donnent l'impression de vivre sous De Gaulle, dans un centralisme (jacobinisme), un parisianisme incompréhensible. Comme si nous n'avions pas d'ouverture sur le monde, de possibilité de voyager, de communiquer avec d'autres personnes que les gens de notre école ou de notre communauté. Comme si nous attendions l'Etat, les collectivités, la "puissance" publique pour avancer.

Alors que faire ? La solution de 1999, c'est aller sur Internet, faire un pas de côté, passer dans un autre monde et vivre...sans eux. En 2013, c'est le travail associatif, communautaire, un monde "à part". On les laisse entre eux, nous nous développons chez nous, ensemble.

L'autre solution, c'est de prendre le pouvoir, de participer aux élections...Mais dans un système partisan comme le nôtre...n'est-ce pas sans issue ?

 

ps : j'ai aussi construit une vie privée mais cela "ne nous regarde pas"

Tag(s) : #Entreprise, #Développement perso