Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Donc le Président de la République aurait une nouvelle fois dit une bêtise ? Une boulette ? Je crois que la dernière fois que ce jeune président n'a pas contrôlé sa parole même sa nounou ne s'en souvient pas . Et des boulettes...il n'en n'a jamais vu à part dans un plat de pâtes.

En préambule, je dois vous dire que je n'ai jamais supporté les journalistes "politiques". Ils font partie de ces gens "entre deux" : ni journaliste, ni politique. Et cette dernière période électorale a quand même démontré leur incapacité à réfléchir, à vérifier une information, à être curieux. Ils n'ont rien vu, rien compris. Ils ont été incapables de changer de grille de lecture. Alors quand le jeune président les "snobe", il n'a pas complètement tort. Ils sont nuls. Où sont les remplaçants ? Bon le problème, c'est qu'ils sont restés en poste. Nul un jour, nul pour toujours.

Le Président de la République fustige donc les Fainéants. Immédiatement, la meute de journalistes politiques fonce : "ah ah ! Les fainéants, les chômeurs, le petit peuple. Méchant premier de la classe dédaigneux." Sauf que (je passe sur l'opposition dont c'est le rôle de sauter comme des morpions sur le bas clergé sur le moindre sujet pour exister), il n'est pas difficile de comprendre que le Président ne parle pas de ces gens là.

Emmanuel Macron est un philosophe de formation. Donc il aime décortiquer les mots, le sens des mots. Fai-néant, fais rien. Or, un chômeur ne fait pas rien, un syndicaliste engagé ne fait pas rien. Il ne parlait pas du tout de cette population à mon humble avis. 

Il est, de plus, porté par plusieurs courants de pensée dont le libéralisme égalitaire (ou capacitaire) et par un mentor philosophe Paul Ricoeur. En prenant 10 minutes sur un moteur de recherche on peut commencer à comprendre le fonctionnement du garçon. Il dit fainéant, ce n'est pas une erreur. Ce n'est pas du tout un problème de thyroïde comme celui évoqué par Jospin lors de ses déclarations sur Jacques Chirac (usé, vieilli, etc.)

Alors qui sont les fainéants ? Ceux qui ne font rien. On peut citer François Hollande sur quelques sujets, Chirac (deuxième mandat), mais aussi François Bayrou au ministère de l'éducation, quelques députés ou sénateurs parfois des maires mais aussi des patrons, des parents démissionnaires, des profs ou bien encore des policiers, etc. C'est aussi pour ça qu'il démonte ses ministres en plein cœur de l'été en leur disant qu'ils se font endormir par leur administration :

" C'est du pipi de chat, ce qui me remonte actuellement dans certaines de vos notes, a lancé Emmanuel Macron, lors du Conseil des ministres du 12 juillet"

Vous êtes des fainéants aurait-il pu ajouter. Ou en langage courant : vous ne faites rien ! Et pour un adepte du libéralisme égalitaire quand il s'agit d'un ministre, d'un grand patron, d'un haut fonctionnaire, c'est encore plus grave. Tu as eu toutes les chances de ton côté, les bonnes écoles, la bonne famille et là...tu ne fais rien ? Fainéant va !