Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En cette fin de mois de juillet, alors que certains sont en vacances et d'autres pensent à leur départ, moi, petit patron, je me bagarre pour me faire payer mes factures pour pouvoir payer les charges et les salaires avant de partir...

Le 15 du mois de janvier, d'avril, de juillet ou d'octobre...Cela ne vous dit rien ? Alors vous n'êtes pas un patron de TPE. Parce que si vous l'étiez... Le 15 de ces mois-là, votre comptable fait partir des virements pour le paiement des charges sociales (URSSAF, prévoyance, etc.). Six jours plus tard, le 21, c'est la TVA qui est débitée. La vie d'une TPE normale, est rythmée par ces prélèvements. Vous ajoutez à ça les salaires le 30 ou le 31 puis les tickets restaurants tous les mois et vous avez à peu près fait le tour. Je vous fais grâce du loyer, du téléphone et de l'électricité.

Quand une entreprise marche -c'est à dire qu'elle fait un résultat d'exploitation positif (la différence entre le coût de production et le prix de vente...bref la marge - ( Ok je simplifie mais bon c'est déjà mieux que de parler de cash flow non ?), ces charges ne posent pas plus de problème que ça me direz-vous .

Eh bien oui mais non. Non parce qu'en France, si vous travaillez avec des grosses entreprises, notamment celles qui sont en bourse, vous devez ajouter à votre calcul un décalage de paiement de 90 jours, voir 120 jours. C'est à dire que vous faites l'avance des salaires et des charges pour le compte de ces grands...comptes justement.

Et là, on vous sort l'argument : mais la loi ?

Vous avez raison. La loi dit :

Le délai convenu entre les parties pour régler les sommes dues ne peut dépasser quarante-cinq jours fin de mois ou soixante jours nets à compter de la date d'émission de la facture. De plus, le délai de paiement des factures périodiques (prévues au 3 du I de l’article 289 du code général des impôts) ne peut dépasser quarante-cinq jours à compter de la date d’émission de la facture. A défaut de délai convenu entre les parties, un délai supplétif s’applique, d’une durée de trente jours à compter de la réception des marchandises ou d’exécution de la prestation demandée.

Les professionnels qui ne respecteraient pas ces dispositions encourent une amende administrative dont le montant ne peut excéder 75 000€ pour une personne physique et 375 000€ pour une personne morale.

Site du ministère de l'économie

Je kiffe la loi.Mais mon client s'en moque. En clair, aujourd'hui, moi, petit patron de PME, j'ai 25% de mon chiffre d'affaire dû. La plupart des mes clients "mauvais payeurs" font plus d'1 milliard de CA annuel.

Que dois-je faire ? Les dénoncer à la répression des fraudes...et les perdre ? Payer des crédits court terme ou des agios à ma banque (qui elle aussi dépasse le milliard de CA). C'est l'option que j'ai choisie.

Cela fait 17 ans que j'ai créé cette entreprise, que je la développe, que je me bats pour que nos clients soient servis en temps et en heure. Cela fait 17 ans que je cours après mes factures et mes paiements.

Cela fait 17 ans et c'est beaucoup.

> auto-promo : vous avez aimé cette note, vous adorerez mon essai : l'ebook "la chance française" est disponible dans toutes les bonnes e-librairies

Tag(s) : #entrepreneuriat