Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand vous êtes dirigeant d'entreprise en région, vous connaissez votre Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI). Elle est située en général au cœur de la cité, c'est votre maison. Vous vous y rendez pour du conseil, assister à des conférences ou des ateliers ou bien encore trouver des services et de la formation. Ce sont des vieilles dames, bien élevées, de bonne éducation avec un rôle d'accompagnement du développement du commerce, de l'industrie, de toutes les activités économiques dans leur région. (cf définition de Wikipédia). On pourrait s'interroger sur leur gouvernance et le mode d'élection basé sur la représentation des syndicats patronaux mais ce n'est pas le sujet du jour...En général, on y trouve des personnels compétents et plutôt investis dans leurs missions.

En milieu d'année dernière, la vieille dame parisienne (la CCIP quoi) a eu un coup de chaud. Elle s'est laissée séduire par un bel américain, milliardaire, musclé : Google !

Et le problème c'est que la parisienne a présenté son beau californien à ses copines de toutes les régions de France. Evidemment, celle de PACA a succombé en premier, les autres s'apprêtent à s'encanailler...

Les CCI s'offrent à Google

En clair et sans ellipse que se passe t'il ?

Dans un article des Echos, on apprend que "Google s'allie aux CCI pour former les patrons des TPE à l'Internet" . L'entreprise américaine offre ainsi des coachs pour les aider à passer au numérique. Accompagner les gérants de petites boîtes pour qu'ils investissent Internet. Voila une très bonne idée et évidemment au cœur des missions des Chambres de Commerce.

Mais...offrir cette prospection gratuitement à l'entreprise américaine ? Oh ! Dis moi chère mamie, tu ne serais pas en train d'utiliser notre argent pour engraisser ton gigolo d'outre-atlantique ?

Eh oui, parce que personnellement, je ne fais pas de Google bashing, je suis un grand utilisateur des outils de la firme californienne et aussi un admirateur de ses méthodes commerciales et de lobbying !

Par contre je ne supporte pas que des agents (des dirigeants même) d'un établissement public en partie financé directement par les taxes versées par les entreprises locales ouvrent leurs fichiers, apportent leurs moyens (salles de conférence, matériel) à une seule entreprise. Comme si Google, c'était le "service public de l'Internet". Vous rigolez ou quoi ? Son objectif c'est d'obtenir des inscriptions sur Google local, de l'achat d'adwords, bref de générer du chiffre d'affaires auprès des TPE, cible compliquée à toucher quand on n'est pas sur le terrain.

Alors pourquoi eux ? Pourquoi pas les pages jaunes, le bon coin ou un autre gros américain Facebook... Et je ne parle même pas de tous les intervenants présents sur les territoires qui peuvent faire ces formations et accompagner ces publics de proximité dans cette transition numérique.

"Mais c'est gratuit ! "entend-on. "Alors ce serait dommage de ne pas en profiter."

Oh !(deuxième). Mais c'est eux qui devraient payer. Les CCI vendent leurs fichiers à toutes les entreprises, louent leurs salles de conférence. Donc Google, milliardaire, devrait passer à la caisse pour avoir accès à ce beau marché des TPE si difficile à capter. Ce serait un minimum.