Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette potacherie de sortie de boîte est selon moi un acte bien plus politique qu'il n'y paraît. Evidemment, les jeunes kidnappeurs bordelais de Serge, le lama, n'ont absolument pas voulu mener une action militante. Ils étaient sans doute trop ivres pour cela. Et n'en n'avaient certainement pas envie.

Un lama et ça repart !

Ils voulaient s'amuser, retomber en enfance, rire, vivre un "moment" mémorable. Quelle réussite !

Un lama et ça repart !

Au final, leur escapade avec cette bestiole, dans le petit matin blême qui se termine par un défilé surréaliste dans un tramway et ensuite l'appropriation de cette histoire par un très grand nombre de personnes (un très beau buzz) percutent violemment le discours et l'ambiance du moment.

Oui c'est drôle. Oui c'est complètement con. Oui ils ont bien fait de le faire...

Et oui ! J'aurais rêvé être avec ces 5 gars cette nuit-là pour promener un lama dans les rues de Bordeaux.

Le discours ambiant, c'est la difficulté, la crise, la dette. Et ce depuis bien longtemps, trop longtemps.

C'est bizarre cette forte tendance à faire dans le pathologique. Donc si on comprend bien, on arriverait à trouver du courage pour s'en sortir collectivement en répétant à l'envi que tout va mal. La méthode Coué du 21ème siècle en France c'est donc de répéter : "C'est la merde, c'est la merde, c'est la merde". C'est quoi ? la merde...ah ok.

Sur le coup, on pourrait diagnostiquer sans problème un Alzheimer à celui qui ne serait pas au courant non ? ça dure depuis 1973 semble-t'il.

Et à force, cela devient un état d'esprit collectif. Râler, grogner, protester...rager.

Un lama et ça repart !

Alors, voila les gens, ce n'est pas la peine de vouloir voter à l'extrême, ou de ne pas vouloir voter. Vous en avez marre de cette ambiance dépressive...pathologique, négative...

Allez donc vous promener avec un lama (ou une autruche). C'est sûr, ça ira mieux après.